Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Les voeux du Directeur Accueil > Accueil aux MAREVA >

Les voeux du Directeur


Après six mois passés à la direction des Maisons de retraites de Vannes (MAREVA) j’ai le plaisir, pour la première fois dans cet établissement, de présenter mes vœux à l’ensemble du personnel, des résidents et de leurs familles.

Je tiens tout d’abord à exprimer ma gratitude envers l’ensemble du personnel, soit environ 220 agents intervenant auprès de 317 résidents, au sein des Résidences MAREVA (établissement public autonome, composé des Résidences du Parc-du-Carmel, des Oréades et des Nymphéas (à Vannes) et du Parc-er-Vor (à Meucon). J’ai eu le plaisir d’adresser mes vœux à chacun des résidents au cours de la semaine passée et j’ai rencontré les familles lors des goûters qui sont organisés dans chacune des résidences lors des fêtes de fin d’année. Je n’ai entendu qu’éloges de la part des familles et des résidents présents à ces occasions, notamment concernant la gentillesse et le dévouement des personnels, même s’ils regrettent parfois qu’ils ne soient pas assez nombreux. Ces témoignages me font chaud au cœur. Dans un contexte où des a priori subsistent souvent concernant les maisons de retraite, c’est cette qualité de vie pour nos résidents que je souhaite préserver, voire accentuer, sans négliger la qualité de vie au travail pour les personnels. L’une ne va pas sans l’autre.

L’année 2010 a été marquée par la signature d’une Convention dite de 2nde génération entre l’Etablissement, le Conseil général et l’Agence régionale de santé. Cette nouvelle convention tripartite a des conséquences importantes sur le fonctionnement de nos résidences :

Il s‘agit premièrement de la mise en œuvre du « tarif global » concernant le financement des soins. En effet, les honoraires des professionnels de santé libéraux (médecins et masseurs-kinésithérapeutes) sont désormais intégrés au budget « soins » de l’Etablissement et donc réglés directement par celui-ci aux intéressés. Cette nouvelle organisation entraîne pour MAREVA une responsabilité dans la maîtrise de ces honoraires, responsabilité qui incombait jusque-là à l’Assurance maladie.

Cette convention a deuxièmement validé le principe du recrutement d’un médecin gériatre qui deviendra à compter de son recrutement, le médecin traitant des résidents nouvellement accueillis à MAREVA. Il complétera ainsi le travail actuellement réalisé par le Docteur Caillibotte, notre médecin coordonnateur. Les résidents présents avant l’arrivée de ce médecin conserveront le libre choix de leur praticien. La recherche de ce médecin salarié s’opère dans le cadre d’un partenariat avec le Centre hospitalier de Bretagne Atlantique (CHBA). Ce recrutement est très attendu et nous espérons qu’il ne tardera pas au-delà du premier trimestre 2011 ; car il s’agit là d’un progrès important dans la qualité de la prise en charge et dans la coordination médicale auprès de nos résidents. De la même manière, le recrutement d’un kinésithérapeute (voire 2) est envisagé.

Cette nouvelle convention a permis troisièmement la nomination de deux aides-soignantes supplémentaires et elle prévoit le recrutement d’un psychologue, d’un ergothérapeute et d’une animatrice supplémentaires. Ce dernier poste doit permettre une plus grande continuité de l’animation, notamment le week-end et durant les congés, concernant les activités qui sont mises en place par chacune des animatrices affectées à chaque résidence. Rappelons que notre organisation est par ailleurs fondée sur le principe d’une participation de l’ensemble du personnel d’accompagnement à des temps dits d’animation, intégrés dans la journée de travail de chaque professionnel. Chacun doit en effet pouvoir disposer, au sein de sa journée de travail, d’un temps relationnel, ludique… voire « thérapeutique », dans la mesure où l’activité participe au maintien des capacités physiques ou intellectuelles. Ce principe est également destiné à permettre aux professionnels de compléter leur regard de soignant par une approche globale, respectueuse du résident dans toute sa personnalité. De la même manière le regard de la personne âgée sur le personnel est également changé grâce à ces moments privilégiés où le personnel est plus disponible.

Outre la signature de cette nouvelle convention, il convient de citer quatre actions d’importance qui ont été menées au cours de cette année 2010 :

-  Mise en place du dossier de soins informatisé sur l’ensemble de nos résidences
-  Travaux d’extension et de restructuration des Nymphéas
-  Ecriture du Projet d’Unité d’hébergement renforcée (UHR) pour personnes atteintes de maladie d’Alzheimer à Parc-er-Vor
-  Poursuite de la démarche d’amélioration continue de la Qualité : prévention de la dénutrition, projet de vie du résident, signalement des évènements indésirables, promotion de la bientraitance, enquête de satisfaction, formation à l’audit interne…)

L’ensemble de ces actions ont été menées en 2010 dans le contexte de la vacance du poste de chef d’établissement durant les six premiers mois de l’année. M. Le Garff a assuré l’intérim de direction et Mme Grimault l’a secondé dans cette tâche, en lien avec les trois cadres de santé de l’Etablissement. Je les en remercie vivement et, parmi les cadres de santé, je rends un hommage particulier à Mme Létinois qui a fait valoir le mois dernier ses droits à la retraite. Je souligne à cette occasion l’arrivée de Mme Le Neillon, cadre de santé du Parc du Carmel et des Oréades, qui exerçait auparavant les mêmes responsabilités à la Maison de retraite de Rochefort-en-Terre.

Les actions que nous menons étant pour la plupart de longue haleine, établir un bilan de l’année écoulée c’est en partie rappeler les objectifs à poursuivre en 2011 :

1) La Mise en œuvre de la nouvelle convention tripartite Outre le passage au tarif soins global évoqué précédemment et le recrutement d’un médecin, la convention tripartite décline toute une série d’objectifs opérationnels dont beaucoup relèvent de la démarche d’amélioration continue de la qualité déjà engagée en 2010. Cette démarche doit à présent s’organiser dans la perspective de l’évaluation interne, puis de l’évaluation externe, auxquelles sont désormais soumises toutes les maisons de retraite.

2) L’Ouverture d’une Unité d’hébergement renforcé à Parc-er-Vor L’Etablissement est désigné pour mettre en place une unité d’hébergement renforcée pour personnes atteintes de maladie d’Alzheimer et présentant des troubles sévères. Les modalités de fonctionnement de ce type d’unité, fondée notamment sur le principe de séjours séquentiels (donc temporaires) restent à préciser, ainsi que les moyens d’accompagnement à mettre en œuvre.

3) La Promotion de la bientraitance La politique de promotion de la bientraitance - précisée fin 2010 - comporte un important volet « prévention » de la maltraitance dont les objectifs seront poursuivis en 2011, grâce notamment à la sensibilisation du personnel (utilisation par ex. du film « 24H dans la vie d’un EHPAD » destiné à déclencher une réflexion d’équipe sur le sujet).

4) Un nouvel élan à la démarche « projet de vie », destinée à :
-  Promouvoir une organisation fondée sur de petites unités (ou secteur), ayant un personnel dédié, et où chaque résident dispose d’un référent soignant
-  Garantir un temps d’animation le matin et l’après-midi au sein de chaque unité de vie par le personnel d’accompagnement affecté à ce secteur

5) L’Inscription dans un réseau gérontologique :
-  Deux Projets de conventions avec le CHBA concernant l’intervention de l’équipe mobile de soins palliatifs et le recrutement d’un médecin gériatre à l’activité partagée Mareva/Chba ;
-  Participation aux travaux du Centre local d’information et de coordination (comité de pilotage notamment) ;
-  Engagement dans la démarche « Attentum » de gestion informatisée et partagée des listes d’inscription en maison de retraite.

6) L’Externalisation de la préparation des médicaments : Cette expérimentation débute aux Nymphéas en février 2011. Elle a notamment pour objectifs de sécuriser le circuit du médicament et de dégager du temps infirmier au profit des résidents et d’un meilleur accompagnement de l’équipe soignante. Les infirmières doivent relayer les cadres de santé, garants de l’organisation « Projet de vie » et de l’application de la « Démarche qualité ».

7) L’Amélioration du climat social et de la qualité de vie au travail : Outre l’amélioration des relations sociales, qui est essentielle à la sérénité du travail en EHPAD, il convient de poursuivre la démarche entamée en 2010 concernant la prévention des risques psycho-sociaux (stress, épuisement au travail…). Ce projet intègre le processus global d’amélioration continue de la qualité. On parlera de « Qualité de vie au travail ».

Voici énuméré un plan d’action non exhaustif… Ce sont donc des objectifs ambitieux qui nous attendent pour 2011 et j’invite chacun d’entre vous, quel que soit sa fonction, à se sentir partie prenante de ce projet.

Mais pour l’heure je vous souhaite à toutes et à tous, à vos familles, ainsi qu’à tous vos proches, une bonne et heureuse année 2011.


Navigation

Lettre d'information |  Liens externes


Forum désactivé


RSS rubrique Afficher le contenu dynamique RSS de Résidences MAREVA